Projet d'établissement

[Ce document est une version purement textuelle et insérée dans le site à titre informatif, vous pouvez télécharger une version officielle et mise en forme ici (pdf - 43 Ko) ]


Le projet d’établissement s’inspire des valeurs et des finalités du projet éducatif et s’inscrit dans le cadre défini par le projet pédagogique de la Ville de Liège.

Les 10 grandes options du projet pédagogique sont les suivantes :

  1. Assurer la maîtrise par tous des compétences et acquis de base ;
  2. Aider chacun à développer au maximum ses potentialités ;
  3. Développer l’autonomie et la confiance en soi ;
  4. Développer la solidarité ;
  5. Développer l’ouverture aux autres et à leur culture ;
  6. Développer l’expression, la communication et la créativité ;
  7. Développer la curiosité et l’esprit scientifique ;
  8. Assurer un développent corporel harmonieux ;
  9. Intéresser les enfants à la vie sociale et économique ;
  10. Faire découvrir aux enfants la richesse de l’histoire, du patrimoine culturel et de l’environnement naturel, en privilégiant le niveau local et régional.

Pour les concrétiser, chaque école privilégie les méthodes, approches et pratiques pédagogiques qui :

  1. donnent du sens à l’école et aux apprentissages aux yeux des enfants ;
  2. mettent l’activité de l’enfant lui-même au centre de l’apprentissage ;
  3. favorisent la collaboration et la coopération entre enfants, entre enseignants, entre enfants et enseignants, entre enseignants et parents,…
  4. assurent le plus de continuité possible entre les apprentissages, les classes, l’école et la famille, l’école et son environnement,…

Notre équipe éducative les traduit dans ses pratiques quotidiennes par des actions concrètes.
Le projet d’établissement présente volontairement une seule dimension par option.
Tout ce qui se fait dans l’école ne figure donc pas dans ce projet. Par souci de clarté, seules les mesures qui semblent être les plus représentatives, les plus régulières et qui concernent le plus grand nombre d’enseignants ont été retenues.
Par ailleurs, les activités ponctuelles ou extra-scolaires ainsi que celles qui sont obligatoires dans toutes les écoles (éducation physique, cours philosophiques…) ne sont pas reprises.


Nous organisons le travail le plus souvent en groupes verticaux ; nous mettons en place des outils et des techniques d’apprentissage adaptés le plus possible au niveau de chaque élève dans le respect des rythmes individuels (tutorat, remédiation, plan de travail,…) et nous donnons du sens aux apprentissages : par l’observation, la recherche, la manipulation, l’expérimentation, le jeu, l’enfant est amené à effectuer des apprentissages et acquérir des compétences (Socles de Compétences) au départ de situations mobilisatrices, de situations problèmes ou lors de thèmes, de projets.
Dans le cadre de la nécessité éventuelle d’une année complémentaire, nous considérons cette année comme une extension naturelle de l’année en cours.

Par la pédagogie du projet, le travail individuel, les méthodes naturelles d’apprentissage, tâtonnement expérimental, le plan de travail (…), nous favorisons la coopération, le droit à l’erreur, la responsabilisation de l’enfant par rapport à ses apprentissages, (…), nous établissons un climat de confiance propice à l’épanouissement de chacun, à la découverte et la valorisation de ses potentialités.

Nous favorisons la responsabilisation lors de nos classes de dépaysement, par le biais du droit à l’erreur, du renforcement positif, des charges, du conseil de classe, des conseils d’école, du parrainage, les conférences, de l’autoévaluation et de la prise d’initiatives.
Nous basons la philosophie et l’état d’esprit de l’école sur les choix éducatifs, la coopération, la participation et la gestion coopérative où l’enseignant reste le garant, le monitorat et l’intégration d’enfants issus de l’enseignement spécialisé et l’accueil de primo-arrivants.

Nous favorisons l’ouverture sur l’extérieur du point de vue social, culturel et artistique
par la correspondance, les visites, les rencontres, la participation des parents, la sensibilisation au développement durable et par la participation active à des projets extérieurs.

Nous utilisons des formes d’expressions libres, orales ou écrites et des apprentissages des techniques d’expression (chant, ateliers graphiques, écriture, théâtre, création d’histoires).
Le cas de chaque élève réunissant les conditions relatives à l’adaptation à la langue d’enseignement sera analysé. Des solutions adéquates seront proposées en fonctions des circonstances et opportunités.

Nous développons la curiosité, le questionnement et l’esprit scientifique au départ des projets, de l’exploitation du milieu environnant, des classes de dépaysement, de situations de vie et des apports des enfants.

Nous pratiquons des activités physiques habituelles (gymnastique, piscine, psychomotricité) ou occasionnelles (danse, mimes, journées sportives,…) avec une priorité particulière en maternelle qui favorise, chez l’enfant, la prise de connaissance de son corps.
Nous organisons la classe et d’école (lieux d’échanges, de discussion et de prise de décisions démocratiques) en portant une attention particulière à l’actualité, aux circonstances de la vie, aux apports de la vie quotidienne et des enfants et à une ouverture vers l’extérieur.
Nous agissons au travers de projets, d’activités musicales, théâtrales, dialectales, cinématographiques, historiques, écologiques dans ou hors école.

Approfondir les liens, les outils, les vécus communs dans le but de renforcer les apprentissages. Cette action se concrétisera, notamment, par des ateliers verticaux de la classe d’accueil à la 6ème année qui se dérouleront tous les deux mois et où chaque enseignant développera une activité à laquelle il est sensible.


[Ce document est une version purement textuelle et insérée dans le site à titre informatif, vous pouvez télécharger une version officielle et mise en forme ici (pdf - 43 Ko) ]


Page précédente: Bienvenue à Naniot
Page suivante : La pédagogie Freinet